SAINTE-MARIE-AUX-MINES, LES MINES DU RÊVE

UNE MONOGRAPHIE DES MINES D'ARGENT

Critique de l'ouvrage, parue dans les revues Géochronique et Le Règne Minéral

L'auteur nous prévient dès les premières lignes : ceux qui chercheront dans cet ouvrage une description systématique des mines du district de Sainte-Marie-aux-Mines seront déçus. J'ajouterais c'est tant mieux ! Enfin un ouvrage vivant, qui sort des descriptions froides et techniques de l'histoire minière. Son titre est parfait, il nous emporte dans un rêve, dans un monde humain, affectif. Au fil des pages, le lecteur pénètre dans le cœur de la montagne mais surtout dans le cœur des hommes qui exploitèrent les filons d'argent, il nous fait partager leurs déceptions et leurs échecs, les drames des guerres et leurs conséquences, leurs rêves utopiques.

Puis il y a le cœur des acteurs des temps modernes, dont Pierre Fluck est un des meneurs, ceux que l'on nomme "archéologues et/ou spéléologues miniers". Même si le terme est exact il semble inadapté à ce livre, ce sont des femmes et des hommes, amateurs et bénévoles, passionnés par l'histoire minière, par l'histoire de leur région, et même, oui il ose le dire et l'affirmer, par la minéralogie ! (le premier chapitre est consacré à la minéralogie, à la métallogénie et à la géologie de la région). Avec eux nous partageons trente années d'une aventure commencée dans les années soixante sous l'égide de Monsieur Lehmann.

 

Ce livre est une mine de renseignements, où sont intimement enchevêtrés la rigueur de l'universitaire (toutes les sources sont citées avec précision), le talent du conteur et du pédagogue qui saura vous faire comprendre, mieux que n'importe quel traité de métallogénie, la formation des filons métallifères, le pourquoi du granite ou du gneiss. Ajoutons à ces qualités l'érudition de l'historien, la passion de l'archéologue et du minéralogiste, tout cela additionné de touches d'humour et de quelques coups de pattes (je n'ai pas dit de griffes) que les connaisseurs ne manqueront pas de découvrir en lisant entre les lignes.

 

Avec ce livre, j'ai revécu ces instants que les spéléologues, miniers ou non, connaissent bien, l'instant magique de la sortie du trou, à trois heures du matin, la descente dans les sous-bois à la lueur de la lampe à carbure, dans le silence de la nuit, fourbus mais heureux, avec dans la tête des souvenirs inoubliables. Ce livre sent bon le vieux papier d'archive, l'odeur de l'acétylène, la mousse des sous-bois et, pour le lecteur qui sait écouter, s'échappe parfois des pages le bruit rythmé de la masse du mineur sur la pointerolle.

 

À l'heure où notre passion est fortement compromise par les excès de certains, il serait bon de conseiller la lecture de ce livre aux énarques qui nous dirigent et à tous les extrémistes qui prêchent l'exclusivité, les uns pour la minéralogie, les autres pour l'archéologie, rejoints par de pseudo-écologistes et les adeptes du risque zéro. Quel superbe plaidoyer pour la sauvegarde des passions que sont l'archéologie, la spéléologie et la minéralogie. Toutes trois condamnées à s'entendre pour vivre ensemble... ou à mourir.

Pierre-Christian Guiollard, 29 janvier 2001

Auteur : Pierre Fluck

Préface de Jean-Paul von Eller

Date de publication : 2000

Éditions du Patrimoine minier

208 pages, 17 x 24 cm

Entièrement en quadrichromie, couverture cartonnée

Poids: 742 g.

maintenant seulement 15 €

(au lieu de 22,87 €)

mine_edited.png
  • Facebook - White Circle

Les Éditions du Patrimoine Minier

Siège social

29, rue Jean-Jaurès

68360 Soultz